Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alain Marçais :

  • : Alain Marcais
  • Alain Marcais
  • : J'ai créé ce blog pour émettre et recevoir des commentaires sur les actualités économiques, sociales et politiques locales, régionales et nationales. C'est surtout un moyen de proposer des actions pour aider à résoudre les différentes difficultés de la vie quotidienne.
  • Contact

Mon blog sur votre mobile

Recherche

Me contacter

enveloppe2

19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 21:40
 

C'est vrai qu'il était invité des "assises de l'industrie", qu'il s'adressait au "monde de l'économie", et que dans ce monde on semble parfois (cela n'est pas toujours le cas!) ignorer qu'il n'y a pas seulement une crise bancaire et une crise institutionnelle, comme Stéphane Richard, PDG de France-Télécom, le mentionne mais qu'il y a surtout une crise sociale, une crise environnementale et une crise "citoyenne".

C'est le comportement de quelques financiers sans scrupules et non contrôlés qui a entraîné les conséquences que nous subissons. On peut y ajouter une inconséquence de nombre de gouvernants qui laissent filer les déficits et la dette : chez nous c'est 15 ans de gauche puis 15 ans de droite, sans aucun respect de la "règle d'or" que nous, les ménages, nous imposons.

Voici ce qu'écrit l'Usine Nouvelle :

"La question n’est pas de savoir si la France va perdre sa note AAA mais plutôt quand on va la perdre", a notamment déclaré Stéphane Richard.

Nuançant la situation, il lance : "on s’en remettra !". "Les Etats-Unis ont eu leur note dégradée et ils empruntent désormais à un prix moins cher qu’il y a six mois", a-t-il ajouté en rappelant que les agences de notations avaient - quand même - un pouvoir limité.

S’exprimant sur la situation économique, il estime que nous faisons face aujourd’hui à "une crise bancaire et une crise institutionnelle de la zone euro". Et d’ajouter : "pour le moment nous ne les ressentons pas sur notre activité. Mais le passage de ces crises à l’économie réelle me préoccupe".

 

Comme vous le voyez, la note AAA ne semble pas être de la plus haute importance : qui faut-il croire, ceux qui prétendent que la Grêce est étranglée par les banquiers qui pratiquent une hausse colossale pour les taux d'emprunts ou ce PDG qui indique que pour les USA cela n'a rien changé, voire même que cela aurait été suivi d'une baisse des taux?

Au-moins deux mesures sont nécéssaires :

- les banques doivent être au service des particuliers et des entreprises, elles doivent être "déprivatisées" --> je ne dis pas "nationalisées", je vous reparlerai de ce sujet.

- il faut un "contre-pouvoir" à chaque pouvoir, un contrôle institutionnalisé pour les structures étatiques, internationales, régionales et locales, qu'elles soient publiques ou privées : il nous faut de la transparence

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Marçais - dans 07.Actualité nationale
commenter cet article

commentaires