Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alain Marçais :

  • : Alain Marcais
  • Alain Marcais
  • : J'ai créé ce blog pour émettre et recevoir des commentaires sur les actualités économiques, sociales et politiques locales, régionales et nationales. C'est surtout un moyen de proposer des actions pour aider à résoudre les différentes difficultés de la vie quotidienne.
  • Contact

Mon blog sur votre mobile

Recherche

Me contacter

enveloppe2

8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 14:38

A-N_11mars2013.jpg 

Les évènements récents ...et moins récents, qui ont ébranlé le monde de la finance, puis, maintenant, de plus en plus, le monde politique ont eu pour conséquence un éloignement puis un rejet par nos concitoyens des mondes politiques et financiers : avec juste raison!

 

 

 

 

Il est difficile, sinon impossible, de lutter contre les réflexions désabusées du genre "tous pourris!", même si nous savons tous que la plupart des engagés politiques sont honnêtes et accomplissent leur mission - qu'ils ont eu le courage de mettre aux voix après une campagne électorale - avec passion et désintéressement personnel, leur seul intérêt étant l'amélioration des conditions de vie de leurs concitoyens.

La proportion de personnalités à comportement déviant (de la ligne de droiture!) est, sans doute, identique à celle de l'ensemble de la population. Il est à noter que les critiques les plus dures viennent souvent de ceux qui n'ont jamais proposé leur candidature à la responsabilité politique, associative, économique ou citoyenne !

 

En tous cas il est nécessaire d'opérer de profondes réformes de notre système de gouvernance, pour restaurer la confiance que nous devrions avoir dans nos représentants : il est évident, que pour ce faire, François Bayrou - pour qui je garde un profond respect - peut présenter une belle opportunité pour un président de la République aux abois.

Il est bon de rappeler que l'élection présidentielle a donné lieu à une surenchère de "demain je rase gratis", de la part des deux principaux partis de l'époque (l'UDI, créée depuis, est en train de devenir un des grands partis de demain, sinon d'aujourd'hui ...c'est pour ça que je dis "de l'époque"!) en escamotant complètement les problèmes fondamentaux du pays : l'état de faillite financière, de difficultés économiques et de crise morale et sociétale. Un seul candidat a dit la vérité aux Français et a annoncé ce qu'il fallait mettre en oeuvre, il l'a payé très cher!

 

Ci-dessous l'analyse de la journaliste du Point et de BFM sur le "recours" à François Bayrou, parmi les hypothèses travaillées par François Hollande :

 

Franchement, dans les circonstances actuelles, je ne crois pas à l'hypothèse François Bayrou :

- la base socialiste française n'accorderait pas son soutien tant, à ses yeux, François Bayrou représente l'affreuse droite ! ...même le maire d'Albertville se retournerait ...dans son bureau ! (Rien que la connaissance de cette info, cela doit déjà être le cas !)

- l'Assemblée Nationale, ne serait plus représentative ...elle ne l'est, d'ailleurs, déjà plus, une dissolution et de nouvelles élections seraient nécessaires ...et ce n'est pas demain la veille que les socialistes - et surtout EELV (Europe Ecologie Les Verts) qui ont, eux, tout à perdre - prendront ce risque.

 

 En effet, ce dont la France a besoin aujourd'hui, c'est, pendant quelques années, d'un "gouvernement de salut public" ...malheureusement ce n'est pas, aujourd'hui, dans notre culture politique. Nous sommes entraînés depuis 40 ans dans des luttes gauche-droite épuisantes et stériles qui nous ont conduits à létat où nous sommes.

Les centristes ont compris ça depuis longtemps, il faut rassembler tous ceux qui veulent participer au redressement, de la gauche modérée non dogmatique (...je me pose des questions sur son existence réelle !!?) à la droite modérée. François Bayrou a tenté, sans succès, de créer ce rassemblement. C'est son non succès qui m'a décidé à me mettre "en congé" du MoDem et à rejoindre l'UDI, qui me semble mieux réussir.

Les socialistes et François Bayrou ne sont pas capables de créer la nouvelle majorité dont nous avons besoin, sauf à convaincre les forces du centre-droit (UDI) d'accepter de participer à la reconstruction de notre démocratie ...avec un contrat à durée déterminée ...conduisant à de nouvelles élections.


François Hollande et ces alliés actuels n'accepteront pas cette hypothèse (EELV a déjà proposé un "rassemblement" de Bayrou à Mélanchon!!), il doivent donc assumer seuls, avec une équipe restreinte, la révolution citoyenne et morale que tout le monde attend, en plus du redressement économique et de la création d'emplois.

 

Il doit avoir le courage de décider d'une nouvelle loi de moralisation de la vie publique, concernant notamment :

- le non cumul des mandats

- la diminution du nombre de ministres, de députés, de sénateurs ...et du nombre des élus des collectivités   territoriales !

- le non-conflit d'intérêts 

- la publication et le contrôle du patrimoine des élus

- la lutte contre la fraude fiscale

  - la même loi fiscale pour tous, y compris ministres, députés et sénateurs 

- la présence réelle des élus lors des votes

 

Normalement le processus devrait passer directement par une proposition de loi à l'Assemblée Nationale ...mais la non-confiance dans la volonté de nos représentants de gauche comme de droite, à voter l'abolition de certains privilèges inacceptables est telle qu'on risque de devoir passer par l'étape référendum

 

Comme vous le savez, localement j'ai combattu la proposition d'augmenter le nombre des élus en intercommunalité, là aussi il faut être "raisonnable" et arrêter cette inflation de représentants. Même s'il n'y a pas d'indemnités, cela représente des bureaux, des heures de réunion, du papier, des crayons, des clics d'ordinateurs et du carburant ...entre autres. Un élu maire local m'a répondu " la dictature c'est mieux !?" : pour moi la dictature c'est la confiscation de tous les pouvoirs aux d'une ou quelques personnes seulement ...et en matière de cumul, celui-là est bien placé pour connaître.

De la même façon, pour les grands exécutifs locaux et régionaux, la connaissance de possibles conflits d'intérêts peut être nécessaire, y compris au sein des municipalités ...je ne citerai pas d'exemples.

...et pourquoi pas la publication du patrimoine ! En ce qui me concerne, mon indemnité a servi à compenser les frais liés à la fonction d'adjoint et, compte-tenu de sa modestie, aucun enrichissement n'est pensable ...voire même être de ma poche" a plutôt été le cas! Mon patrimoine personnel n'a pas varié entre le début et la fin du mandat : une résidence principale à Albertville, une maison à Noirmoutier, un studio à Grenoble et un appartement à Angers + quelques modestes placements financiers (assurances-vie) et 2 automobiles. 

 

Espérons qu'enfin une nouvelle loi et un nouveau gouvernement restreint aident à rétablir la confiance entre les citoyens et leurs représentants !

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Marçais - dans 07.Actualité nationale
commenter cet article

commentaires