Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alain Marçais :

  • : Alain Marcais
  • Alain Marcais
  • : J'ai créé ce blog pour émettre et recevoir des commentaires sur les actualités économiques, sociales et politiques locales, régionales et nationales. C'est surtout un moyen de proposer des actions pour aider à résoudre les différentes difficultés de la vie quotidienne.
  • Contact

Mon blog sur votre mobile

Recherche

Me contacter

enveloppe2

13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 16:38

interview primaire DL Il faut reconnaître que l'organisation des primaires au parti socialiste est un évènement majeur cet automne dans le paysage politique national.

Or le mérite tout à fait interne au parti de choisir parmi ses candidats, c'est la restauration du débat public devant l'ensemble des électeurs dont nous devons nous réjouir. En effet, nos gouvernants actuels sont complices de médias qui nous enferment de plus en plus dans le consumérisme, le voyeurisme, le jeu, la marionnétisation des responsables politiques...etc et surtout pas dans l'amélioration de notre culture politique et de notre vrai sens critique de citoyens responsables.

Merci au PS pour avoir organisé ce débat public.

Bien sûr L'UMP regrette d'avoir abandonné le terrain du débat au PS mais, d'une part, il y a longtemps que l'UMP a abandonné la population à son triste sort, en particulier en matière d'explication et débat, et d'autre part les primaires en son sein auraient sans doute conduit à un autre choix que celui du candidat président par ses militants, pour les représenter en 2012.

La palette des candidats à la candidature au PS était relativement large au 1er tour. On peut distinguer deux sortes de candidats : des candidats rassembleurs, plus ou moins ouverts (ceux qui soutiennent François Hollande au 2ème tour), et des candidats du repli sur soi, toujours englués dans les dogmes d'avant 89.

Etant donné l'état de notre pays aujourd'hui il est d'une absolue nécéssité de rassembler nos forces. Nous allons vivre une période particulièrement difficile, qui nécéssitera des choix qui pourrront être désagréables à la plupart de nos compatriotes et qu'il faudra avoir le courage d'assumer. C'est l'union qui fera la force des gouvernants et qui leur donnera le courage de mener les actions nécéssaires. C'est la désunion et la fracture qui font la faiblesse des gouvernants d'aujourd'hui.

Une première esquisse de ce rassemblement dont nous avons besoin a été proposée par Manuel Valls : "de Mélanchon à Bayrou"! Valls est un jeune socialiste qui ose ...peut-être trop ...mais il sait parfaitement l'état dans lequel se trouve notre pays et il sait qu'il faut trouver des clés pour que les Français croient à nouveau à un avenir meilleur et en un grand dessein ...un dessein tout court, il n'a pas besoin d'être grand pourvu qu'il y en ait un.

...et il y en a un, c'est celui proposé par François Bayrou avec quelques propositions qui peuvent contribuer à changer la face des choses : PRODUIRE dans notre pays, INSTRUIRE et CONSTRUIRE une démocratie.

Comment certains candidats socialistes conservateurs frileux ont-ils pu proposer une "démondialisation!? Nous habitons notre planète, il faut la préserver, il faut propager partout à sa surface ce message de préservation des espèces, des terres cultivables et des sources d'énergie non renouvelables, on voit bien qu'au contraire d'une démondialisation il faut une mondialisation de nos valeurs humanistes au vrai sens du terme. 

L'intérêt d'habiter ensemble sur cette planète est de pouvoir échanger, non seulement des biens matériels mais des liens culturels, sportifs, philosophiques... 

La promotion à outrance par les médias - possédés par quelques capitaines du monde de la finance - de la consommation de biens matériels a, chez nous, 2 conséquences graves : premièrement 8 fois sur 10 ce qui est acheté en France est un bien importé et deuxièmement le pouvoir d'achat des Français a tellement baissé ces dernières années qu'ils sont dans l'incapacité d'acheter ce qui est offert à leurs yeux, c'est frustrant et cette frustration peut entraîner un désordre psychologique, voire un désordre comportemental!

L'unique solution est de PRODUIRE chez nous. C'est possible! Nous avons un déficit commercial important avec de nombreux partenaires européens dont l'Allemagne, cela veut bien dire que nos contraintes étant peu différentes il est possible de produire en France! ...reste à vérifier que les contraintes sont identiques. Deux domaines doivent être examinés : ne sommes nous pas envahis, sinon sclérosés, par des formalités administratives surabondantes, tatillonnes et dévoreuses de temps et d'énergie? Les institutions financières sont elles réellement au service de ceux qui souhaitent entreprendre? Poser ces questions c'est déjà presque y répondre.

Un avantage de produire chez nous est de réduire notre déficit commercial, un autre est aussi de fournir des emplois et donc de donner du pouvoir d'achat et de faciliter de nouveaux comportements respectueux et responsables.

Quant à "plus et mieux INSTRUIRE" il est évident que les opportunités de participer à cette noble tâche sont multiples : depuis l'éducation donnée depuis le plus jeune âge au sein de la famille jusqu'aux universités dites "du troisième âge" (peut-être ont elles un autre nom maintenant!?) en passant par le système éducatif, les clubs de sport, les médias écrits, parlés et audiovisuels, les universités de rentrée du MoDem (!), les cafés repères, les cafés philo, les primaires socialistes. Bien entendu, les 2 grandes étapes éducatives que sont la parentalité et l'Education dite Nationale sont à optimiser. En matière d'aide à la parentalité les acteurs se mobilisent déjà, qu'ils soient du monde associatif, du monde municipal, ou de la sphère privée (Un excellent exemple albertvillois est l'action de Madame Nicole Bar qui organise des stages avec parents et enfants avec un très grand succès). Pour le système éducatif une remise à plat de l'objectif et des moyens de l'Education Nationale, avec les différents partenaires est indispensable. Les enseignants savent parfaitement comment remédier au déclin actuel de la performance de notre système, sans pour autant qu'il soit nécéssaire de recruter des milliers de nouveaux éducateurs.

Rétablir la dignité en augmentant l'offre d'emplois et améliorer le parcours éducatif devront être accompagnés de l'exemplarité des responsables économiques et politiques : CONSTRUIRE une nouvelle démocratie plus transparente, sans cumul des mandats, sans ultra présence de lobbyistes de tous poils ..sans affaires et scandales inacceptables!    

Le clip présentant les fondamentaux du MoDem :

 



Revenons à l'idée de rassembler de Manuel Valls : on ne peut rassembler que des gens qui ont envie de travailler ensemble et surtout d'être constructifs. 

Pendant mon expérience professionnelle j'ai été profondément marqué par la difficulté d'exporter au départ des ports français. Je travaillais pour la magnifique entreprise savoyarde d'acier inoxydables UGITECH et forcément j'aurai apprécié que l'on puisse facilement exporter depuis fos-sur-Mer ou Le Havre ...mais les incertitudes liées à la fréquence des grèves - elles mêmes liées au monopole d'embauche des dockers par le syndicat CGT - ont entraîné les compagnies à diminuer leurs fréquences sur nos ports et l'absence d'un service correct nous a obligés à exporter au départ d'Anvers ou Rotterdam! Les dockers français ont participé à un suicide collectif ...un monopole ce n'est jamais bon! 

Mon expérience, et d'autres du même genre, m'amènent donc à douter de la volonté de construire des amis de Mr Mélanchon. 

La campagne pour le deuxième tour se poursuit et j'entends aujourd'hui des attaques un peu plus personnelles de Martine Aubry vers François Hollande : je comprends la difficulté du challenger, mais comment faire confiance à une candidate à la présidence de la république, appelée à négocier avec les différents responsables du monde, si les attaques personnelles vers des pesonnes proches se font déjà jour? La France n'est pas Maître du Monde, la négociation sera le lot quotidien où il faudra savoir peser, mais aussi quelquefois ménager les égos, en particulier ceux d'alliés, même si ces alliés ont, parfois, des conceptions qui peuvent être légèrement différentes. 

Voici d'ailleurs ce que pense Vincent Peillon de cette attitude :

 



Finalement le vrai rassembleur n'est-il pas François Bayrou?

Le résultat de dimanche prochain sera intéressant : en cas de victoire - improbable - de Martine Aubry la route serait ouverte pour Nicolas Sarkozy! ...sauf à un autre large rassemblement aux cotés de François Bayrou.

Le cas d'EELV (Europe Ecologie Les Verts) :

C'est le silence du côté de EELV! Le même choix s'est présenté à la primaire d'EELV ...à son échelle! Les 32000 électeurs ont choisi la candidate du repli sur soi et des dogmes écolos plutôt que le candidat rassembleur faisant preuve d'ouverture. La conséquence ne s'est pas faite attendre : même si les sondages ne valent que ce qu'ils valent, EELV est passé d'environ 10% avec Nicolas Hulot - ce qui est déjà un déclin notoire par rapport à des scrutins précédents - à environ 4 à 5% avec Eva Joly! Je suis d'ailleurs intimement persuadé qu'à ce niveau là Eva Joly ne prendra pas le risque de se présenter et qu'elle va plutôt continuer à négocier ce que EELV privilégie depuis quelques mois, le plus possible de places "protégées" pour obtenir des sièges de députés. Elle attend de savoir qui va sortir du chapeau! Finalement François Hollande est sans doute une meilleure chance pour EELV, pas forcément par ses convictions mais plus par son attitude rassembleuse.  

Le cas des gaullistes "démocrates" :

Je suis sûr qu'il existe aujourd'hui des gens, élus ou non, qui ont leur carte à l'UMP et qui ne sont pas extrêmements éloignés de valeurs démocrates, qui ne sont pas profondément attirés par la doctrine libérale. Ces personnes ont petit à petit senti que les gouvernants UMP prenait un virage avec lequel ils n'étaient pas véritablement d'accord! De même qu'il y a chez les socialistes et les communistes des gens qui ne sont pas tous convaincus par telle ou telle orientation de tel ou tel responsable, c'est une certaine fidélité ou habitude qui les maintient au sein du parti. Il est temps que ces gens réagissent et manifestent leurs personnalités, leur attachement aux valeurs démocratiques et leur refus de soutenir une politique avec laquelle, finalement, il n'ont que peu d'affinité! 

Bon week-end !

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Marçais - dans 07.Actualité nationale
commenter cet article

commentaires