Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alain Marçais :

  • : Alain Marcais
  • Alain Marcais
  • : J'ai créé ce blog pour émettre et recevoir des commentaires sur les actualités économiques, sociales et politiques locales, régionales et nationales. C'est surtout un moyen de proposer des actions pour aider à résoudre les différentes difficultés de la vie quotidienne.
  • Contact

Mon blog sur votre mobile

Recherche

Me contacter

enveloppe2

24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 17:34

AIX5.jpg Nous venons de vivre le premier acte d'une série d'élections importantes pour l'avenir de notre pays - voire plus - celui de l'élection d'un nouveau président de la République. Dans un article que j'ai publié le 26 avril, j'ai indiqué que je voterai pour François Hollande, compte tenu d'un plus grand respect des valeurs humanistes, comparé à l'attitude du candidat sortant Nicolas Sarkozy, surtout celle qu'il a affichée dans la dernière partie de sa campagne.

 

Contrairement aux pronostics, la victoire de François Hollande a été "une courte victoire". Dans les rangs de mes collègues, réunis salle René Cassin, c'était le plaisir de la victoire mais pas l'euphorie. Certains pensaient même qu'au fur et à mesure de la soirée, le pourcentage annoncé pour François Hollande, 51,8%, je crois, augmenterai "avec le vote des grandes villes". II n'en a rien été, le vote des grandes villes étant déjà inclus dans les sondages effectués à la sortie des urnes, et le pourcentage a même baissé pendant la soirée, pour s'arrêter à 51,64%.  

L'édito du 9 mai, d'Edwy Plenel, patron de Mediapart - qu'on ne peut taxer d'être "droitophile", c'est le moins qu'on puisse dire - reflète bien l'état des esprits au lendemain matin du 2ème tour : ..."La France tourne la page Nicolas Sarkozy, et c’est heureux. Mais la victoire de François Hollande est fragile parce que courte. Elle est surtout provisoire tant que la gauche ne sera pas assurée d’une majorité parlementaire."...

En effet, si on peut penser qu'il y ait eu un rejet de la personne de Nicolas Sarkozy, un vote avec une si faible marge ne présente pas le choix d'une politique socialiste. Le résultat est un résultat de NI-NI, ni droite ni gauche, ce que l'on ressentait bien pendant la campagne ...mais la bipolarisation médiatique a fait son oeuvre. 

 

Les résultats locaux :

Sur le territoire de CoRAL, François Hollande l'emporte avec 50,72% (50,75% hors Albertville et 50,68% sur Albertville).

A Albertville, l'écart est de 108 voix (Notre équipe avait été élue avec 120 voix d'avance!). L'écart est extrêmement faible, il est impossible de prétendre qu'il y ait eu un vrai basculement à gauche. Albertville n'est ni à droite, ni à gauche !!

C'est l'analyse des résultats des législatives qui va permettre une analyse sans l'effet pervers du rejet de Nicolas Sarkozy ...si tant est que l'on n'ait que 2 candidats au 2ème tour.

 

Les débuts de François Hollande :

La confirmation des premières mesures liées aux valeurs, une entrée sur la scène internationale plutôt réussie ...mais les sujets importants ne sont, pour l'instant, pas abordés. Cette impression partagée avec François Bayrou, est parfaitement décrite et argumentée dans l'interview (d'environ 8 minutes) de François Bayrou sur France2, hier, dans l'émission "les quatres vérités" :

Les législatives :

Il est souhaitable que le nouveau gouvernement dispose d'une majorité et que nous n'ayons pas à connaître une cohabitation. Dans une époque de crise comme nous connaissons, ce serai extrêmement dangereux, sinon suicidaire, pour notre pays et l'Europe. Une majorité trop large n'est pas souhaitable non plus, nous souhaitons que nos représentants prennent toute leur responsabilité et ne soient pas des "godillots". Une majorité qui devrait s'appuyer sur des familles politiques constructives serait bienvenue !!

Le Centre pour la France présente, sur le territoire national, 400 candidats. En Savoie, nous avons fait le choix de ne pas présenter de candidats, voici le communiqué de presse de notre "regroupement des Centres" en Savoie :  

"Réunis en assemblée ce samedi 12 mai 2012, les représentants départementaux des mouvements politiques du Centre ayant constitué en 2011 l'Alliance pour un Centre Indépendant en Savoie, ont décidé de ne présenter aucune candidature aux élections législatives de juin prochain.

Cette décision est pour nous lourde de sens, elle reflète notre volonté de marquer notre différence : notre département est le seul en France à avoir réussi à réunir toutes les formations politiques du Centre au sein d'un mouvement commun.                    

Nous sommes en effet en désaccord avec les prises de positions divergentes  de nos représentants nationaux qui ont donné leur intention de vote, que ce soit pour Nicolas Sarkozy ou pour François Hollande, sans se préoccuper de la cohérence globale de la famille centriste.

Ces dissonances conduisent à une certaine incompréhension, nuisent à la lisibilité des valeurs que nous défendons et renforcent la bipolarisation de la vie politique que nous refusons.

Ne pas présenter de candidature au nom de nos mouvements est de notre part un choix assumé de ne pas participer à l'affirmation de ces dissonances.

Nous avons décidé de poursuivre la constitution de notre union en Savoie et préparons donc ensemble, activement, les élections locales qui nous attendent, certains que les savoyards reconnaîtront dans notre décision notre singularité, notre détermination et notre position d'indépendance.

Pour l'ACIS,
Marina Ferrari, Jean Pollier, Patrick Pendola, Lionel Mithieux"     

Ce communiqué est suffisamment explicite et renforce notre volonté d'indépendance (constructive).

 

En ce qui me concerne personnellement, je ferai un choix que je ne publierai pas, mais qui sera fonction de plusieurs critères, dont :

- la volonté de participer à la remise en ordre des finances du pays

- la volonté de faciliter la mise en oeuvre de la création d'emplois ...dans l'économie réelle

- la volonté d'harmoniser le développement dans toute la Tarentaise ...et non seulement dans les stations et les grands pôles d'activité comme Technolac, mais aussi sur Albertville, Moutiers et Bourg-St-Maurice

- la volonté de promouvoir les valeurs humanistes (rassembler et non exclure, être constructif et non "s'opposer pour s'opposer"...etc)

- la volonté de représenter "les monts et les vallées" ...et donc de présenter un binôme conforme à cette nécessité

Pour me mettre dans les meilleures conditions de choix possible, j'assisterai, dans la mesure de ma disponibilité", aux réunions électorales organisées par tous les candidats ...sauf le Front National ...qui prône l'exclusion.

 

...à suivre

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Marçais - dans 07.Actualité nationale
commenter cet article

commentaires